lundi 28 février 2011

La fenêtre de maman.


Maman a une belle fenêtre sur les toiles de Paris. Elle voit la Tour Eiffel, elle voit un nouveau monde sous ses pieds. Bravo maman! tu est arrivée dans un nouveau monde, c'est le monde plus beau.


La fenêtre de maman est toujours ouverte, sa grand mère lui avait dit "ouvre toujours la fenêtre, et laisse l'air te donner sur le visage" Maman a sa fenêtre ouverte, elle prend l'air de Paris.

vendredi 25 février 2011

jeudi 24 février 2011

Promenade en vélo.


Je fais ma première promenade sur Paris de cette année, c'est une promenade virtuel. Je suis contente le soleil me donne au visage, mes lunettes noir me font très chic. J'ai un vélo super, Batignol, commence a revivre, les arbres sont pleins de boutons vert, le printemps est presque arrivée, c'est le bonheur! Je t'aime Paris!

mardi 22 février 2011

Le métro.


lundi 21 février 2011

mercredi 16 février 2011

Le premier hiver à Paris.

Papa partais tous les jours au travail, maman restais toute seule. Non, encore elle ne parlais pas français, pas un mot. Il faut se mettre dans sa peau, c'est dur. C'est dur, mais elle habite une petite chambre avec des petites vue sur la Tour Eiffel, elle ne la connais pas encore.

Les jours passent vite, elle a beaucoup de chose a apprendre, a retenir dans sa mémoire, pour pouvoir les lui raconter a ses parents. Les jours sont cours, maman cherche un lieu dans ce Paris si étrange pour elle, maman ne connais personne, pas pour beaucoup de temps.

Elle connaîtra tant de personnes, si importantes dans sa vie, elle attend son moment, maintenant elle regarde et apprend. Maman est toujours gagnante, elle lute, elle va gagner. Je le sais, je connais la fin de l'histoire.

mardi 15 février 2011

Arrivée à Paris.

Papa et maman sont arrivés à Paris, l'hiver de 1959, il faisait beaucoup de froid, me dit maman. La grand-mère de maman lui a donné beaucoup de bon conseils, des conseils du coeur.

Maman avait peur de partir, mais songeais avec ce Paris que tant elle a vue sur les hebdommaires qui arrivaient a son petit village. Maman songeais avec toutes ses forces que Paris serais pour elle, le bonheur. Elle a eu de la chance Paris et encore son bonheur!

lundi 14 février 2011

vendredi 11 février 2011

Mon merveilleux bijou Paris en plastique.

J'ai acheté ce bijou en plastique, pendant ma dernière visite a Paris, dans une petite boutique Rue Rivoli.

mercredi 9 février 2011

Boulevard de Courcelles.

Mon premier souvenir de moi même, terrible ce moi même trop ego, est au Boulevard de Courcelles, je crois que Paris 16ème arrondissement. J'adore ce boulevard, car c'est le boulevard de mon enfance.

Je me rappelle de mes amis, surtout de Sophie, que j'ai connue peu jours après mon arrivée. Sophie Carton si un jour tu lis ces mots, comme j'aimerais pouvoir te revoir, chère amie!

Soudain, je vois un jour gris, beaucoup de froid et ma maman près de moi, je vois la rue et les arbres si grands qu'ils me font peur.

Paris, j'aime Paris, j'aime le Paris de mon enfance! Je me souviens de Dalila, de Sylvie Vartan, de Claude François, lui le fantastique.

Je le redis j'aime Paris!!

lundi 28 février 2011

La fenêtre de maman.


Maman a une belle fenêtre sur les toiles de Paris. Elle voit la Tour Eiffel, elle voit un nouveau monde sous ses pieds. Bravo maman! tu est arrivée dans un nouveau monde, c'est le monde plus beau.


La fenêtre de maman est toujours ouverte, sa grand mère lui avait dit "ouvre toujours la fenêtre, et laisse l'air te donner sur le visage" Maman a sa fenêtre ouverte, elle prend l'air de Paris.

jeudi 24 février 2011

Promenade en vélo.


Je fais ma première promenade sur Paris de cette année, c'est une promenade virtuel. Je suis contente le soleil me donne au visage, mes lunettes noir me font très chic. J'ai un vélo super, Batignol, commence a revivre, les arbres sont pleins de boutons vert, le printemps est presque arrivée, c'est le bonheur! Je t'aime Paris!

mardi 22 février 2011

lundi 21 février 2011

mercredi 16 février 2011

Le premier hiver à Paris.

Papa partais tous les jours au travail, maman restais toute seule. Non, encore elle ne parlais pas français, pas un mot. Il faut se mettre dans sa peau, c'est dur. C'est dur, mais elle habite une petite chambre avec des petites vue sur la Tour Eiffel, elle ne la connais pas encore.

Les jours passent vite, elle a beaucoup de chose a apprendre, a retenir dans sa mémoire, pour pouvoir les lui raconter a ses parents. Les jours sont cours, maman cherche un lieu dans ce Paris si étrange pour elle, maman ne connais personne, pas pour beaucoup de temps.

Elle connaîtra tant de personnes, si importantes dans sa vie, elle attend son moment, maintenant elle regarde et apprend. Maman est toujours gagnante, elle lute, elle va gagner. Je le sais, je connais la fin de l'histoire.

mardi 15 février 2011

Arrivée à Paris.

Papa et maman sont arrivés à Paris, l'hiver de 1959, il faisait beaucoup de froid, me dit maman. La grand-mère de maman lui a donné beaucoup de bon conseils, des conseils du coeur.

Maman avait peur de partir, mais songeais avec ce Paris que tant elle a vue sur les hebdommaires qui arrivaient a son petit village. Maman songeais avec toutes ses forces que Paris serais pour elle, le bonheur. Elle a eu de la chance Paris et encore son bonheur!

vendredi 11 février 2011

Mon merveilleux bijou Paris en plastique.

J'ai acheté ce bijou en plastique, pendant ma dernière visite a Paris, dans une petite boutique Rue Rivoli.

mercredi 9 février 2011

Boulevard de Courcelles.

Mon premier souvenir de moi même, terrible ce moi même trop ego, est au Boulevard de Courcelles, je crois que Paris 16ème arrondissement. J'adore ce boulevard, car c'est le boulevard de mon enfance.

Je me rappelle de mes amis, surtout de Sophie, que j'ai connue peu jours après mon arrivée. Sophie Carton si un jour tu lis ces mots, comme j'aimerais pouvoir te revoir, chère amie!

Soudain, je vois un jour gris, beaucoup de froid et ma maman près de moi, je vois la rue et les arbres si grands qu'ils me font peur.

Paris, j'aime Paris, j'aime le Paris de mon enfance! Je me souviens de Dalila, de Sylvie Vartan, de Claude François, lui le fantastique.

Je le redis j'aime Paris!!